Guide complet : Salaire en Suisse

Le salaire a toujours été une question fondamentale dans les rapports entre employeur et salarié. En Suisse, il varie principalement en fonction de différents secteurs d’activités. Avant d’évaluer le montant de son salaire, il est impératif de comprendre une notion voisine : Le SMIC en Suisse. De nombreux paramètres interviennent en effet dans la détermination du salaire. Ils ne se limitent pas uniquement au métier exercé. Ainsi, il faudra prendre en compte l’emplacement de son travail et le cadre légal établi par les autorités suisses. Comment déterminer son salaire en Suisse ? Nous vous disons tout dans cet article.  

Vous êtes actuellement en recherche d’un emploi en Suisse ? Découvrez notre formation “Recherche d’Emploi en Suisse”:

1. Généralités sur les salaires en Suisse

À Genève, Zurich, Vaud, Neuchâtel ou toute autre région, la question du salaire a toujours été un sujet tabou surtout pour les étrangers en quête d’emploi. Ils ignorent généralement quel est le montant du salaire et se demandent si le SMIC est identique dans tous les cantons. Cela s’explique en effet par le fait que la détermination du salaire est soumise à plusieurs variables.


Salaire en Suisse pour tout secteur confondu

Exprimée en brut mensuel, le salaire suisse en 2016 était en moyenne de 78 000 francs suisses annuellement, soit 6502 francs suisses/mois. Cette somme est considérée comme le salaire moyen suisse, car elle prend en compte tous les secteurs confondus. Il faut toutefois souligner que le montant peut baisser ou s’élever selon le niveau de qualification des postes.

 

Postes à haute qualification

Ce groupe rassemble les cadres experts et supérieurs. Le salaire brut moyen fixé fluctue entre 4’825.— pour le secteur de restauration et 12’302 francs suisses pour les banquiers ou financiers. D’un point de vue général, en réunissant tous les postes les plus qualifiés, le salaire en Suisse s’élève environ à 11’830 francs suisses.

 

Postes des cadres moyens

Les personnes rangées dans cette catégorie bénéficient d’une rémunération moyenne de 9’150 francs suisses bruts mensuellement. Le montant le plus bas de cette tranche provient du secteur de l’hôtellerie Restauration avec une somme équivalente à 5’292 francs suisses bruts mensuels. À l’opposé, les employés de la branche industrielle et ceux travaillant dans le secteur financier et bancaire sont les mieux payés.

Dans une industrie de production de tabac, le cadre moyen reçoit un chèque de 15’361 francs suisses. Par contre pour une entreprise intervenant dans la chimie et un organisme bancaire ou financier, la rémunération est respectivement d’au moins 14’471.— et 14’342 francs suisses. Il faut souligner que ces informations datent de l’année 2018, par conséquent les valeurs pourraient avoir subi un changement.

 

Postes ayant le plus bas niveau de qualification

Pour cette catégorie de cadres, le salaire brut le plus faible se situe autour de 3’559 francs suisses et concerne généralement le secteur de l’hôtellerie. Un paradoxe quand on sait que la finance est la branche qui propose le paiement le plus élevé avec une somme équivalente à 6’217 francs suisses. Toutefois, en 2016, selon les statistiques, 10 % des salariés les plus moins rémunérés percevaient un montant de 4’313 francs suisses.

En résumé, le domaine le plus attirant en matière de salaire est bien évidemment le secteur bancaire et financier, soit plus de 9 240 francs suisses. Cependant, retenez que dans cette même branche les écarts entre les salaires d’un employé à un autre sont assez significatifs.


Impact de la conversion de l’euro en francs suisses

L’estimation de son salaire en francs suisses ne doit pas s’effectuer sur la base de la conversion de votre salaire actuel en euro. Les salaires en Suisse ne peuvent pas être fixés en prenant en compte celui d’un autre pays. En effet, il existe des paramètres essentiels qui affectent considérablement les rémunérations établies en Suisse.

 

Le coût de la vie en Suisse

Si les salaires semblent assez importants en Suisse, c’est en raison du niveau de vie élevé. Il est d’ailleurs supérieur à celui de nombreux pays européens. De ce fait, limiter votre salaire au montant que vous percevez dans un autre pays serait inévitablement une mauvaise idée et ne rendrait pas compte des mêmes réalités.

Vous serez largement en dessous de ce dont vous aurez besoin pour mener une existence paisible.

 

Les charges salariales

La bonne nouvelle, c’est que le ratio salaire net/salaire brut est nettement plus attirant en Suisse que dans la majorité des pays composants l’Union européenne. À titre d’exemple, les charges sociales retenues pour un employé de la trentaine sont comprises entre 13 % et 17 % tandis qu’en France, il est fixé à 23 %.

Bien que ces charges prennent en compte les assurances, le chômage, les systèmes de prévoyance et de retraite, le salaire net reste toujours aussi intéressant. En effet, après avoir retiré du salaire brut d’un résident en suisse, les charges requises, son salaire net est supérieur à celui d’un cadre en France par exemple.

 

Le non-paiement de l’assurance maladie dans le salaire

En Suisse, les employés sont complètement responsables du paiement de leur assurance maladie. Elle n’est pas prise en charge dans le salaire brut du travailleur, ainsi ce dernier doit par ses propres moyens s’octroyer une assurance maladie. Pour les expatriés en Suisse, il suffit de souscrire une assurance maladie puis de cotiser mensuellement.

Les personnes résidant en France, mais ayant un contrat de travail en Suisse par contre devront avoir recours à une assurance maladie frontalière. Dans les deux cas, les frais de paiement sont entièrement à la charge du concerné.

 

Les autres critères de détermination du salaire en Suisse

Les rémunérations en Suisse ne dépendent pas que de ces trois facteurs. Votre chèque mensuel varie également en fonction d’autres paramètres importants :

  • Le secteur d’activité ;
  • Le niveau d’expérience au poste ;
  • Les diplômes obtenus ;
  • L’âge ;
  • La taille de l’entreprise de recrutement ;
  • Le sexe féminin ou masculin ;

Les femmes ont généralement pour un même poste, un salaire inférieur à celui des hommes.

2. Les différents salaires par branches économiques

Les chèques mensuels en Suisse diffèrent selon le secteur d’activité. Si pour certains domaines les montants sont très captivants, il n’en est pas toujours ainsi dans les autres. Voici un tableau récapitulatif des salaires médians de quelques branches salariales du pays.

Pour un salaire médian de 12’000.—, cela signifierait qu’une partie de la population gagne une rémunération en dessous de cette valeur. L’autre partie par contre possède un montant supérieur aux 12’000 francs suisses. Le salaire médian n’est donc que la moyenne du gain mensuel des employés de la Suisse.

Secteurs d’activité (source OFS)

Salaire médian total suisse

Secteur bancaire et financier

9’240.—

Industrie pharmaceutique

8’941.—

Télécommunications

8’527.—

Activités informatiques

8’476.—

Recherche et développement scientifiques

8’453.—

Industrie du tabac

8’342.—

Enseignement

8’271.—

Assurances

7’707.—

Industrie chimique

7’217.—

Horlogerie, fabrication d’instruments de précision

6’446.—

Publicité et études de marché

6’325.—

Santé et activités sociales

6’190.—

Tous secteurs

6’210.—

Activités liées à l’emploi

5’980.—

Industrie alimentaire et boisson

5’194.—

Hôtellerie et restauration

4’107.—


Salaire des informaticiens en Suisse

Le gain des informaticiens varie en fonction de leur qualification, de leurs secteurs d’activités. Ainsi, une étude a été effectuée pour révéler le salaire de cette catégorie de travailleurs selon ces 4 critères spécifiques.


Salaire d’un développeur en Suisse romande

Le chèque des développeurs en Suisse dépend de leur niveau, de leur fonction et de l’emplacement du lieu de travail. En Suisse romande par exemple, le salaire brut annuel d’un développeur sénior est d’environ 116 ’000 CHF. Pour un employé ayant le titre de confirmé, la rémunération est légèrement en dessous des 97’500 CHF bruts en une année. Ces données proviennent d’une étude effectuée par l’association swissICT et datent de 2015.

Ces recherches ont permis d’évaluer la différence entre les salaires des informaticiens sur le plan régional. Ainsi en Zurich, les employés sont mieux payés qu’en Suisse romande. La valeur de leur chèque est estimée à près de 126’000 CHF bruts par an, soit une hausse de plus de 10 %.


Salaire d’un ingénieur système en Suisse romande

La différence entre la rémunération des ingénieurs système et des développeurs est presque négligeable. Les séniors perçoivent également un salaire moyen brut annuel d’environ 116’000 francs suisses. Quant aux ingénieurs système confirmés, en suisse comme à Zurich, leur paiement annuel est compris entre 100’000 et 107’000 francs suisses.

Cependant, il faut souligner que ces valeurs ne sont pas stables et varient régulièrement. Le salaire des ingénieurs système a beaucoup progressé selon leur expérience entre 2010 et 2014 pour atteindre sa valeur actuelle. Si pour les séniors cette valeur a connu une augmentation de plus de 1 %, les confirmés ont quant à eux vu leur salaire baisser sur deux ans avant de connaitre une hausse.

Il est important de souligner que l’estimation de ces rémunérations prend en compte tous les secteurs d’activités confondus. En effet, il existe une différence considérable entre les niveaux de salaires pour une même branche économique en Suisse.  


Salaire des métiers de l’informatique et de la télécommunication en Suisse

Les enquêtes effectuées par la swissICT ont permis de déterminer le salaire moyen brut de plusieurs métiers de l’informatique. Ces informations sont récentes et datent de 2018 et 2019. Ce tableau permet de résumer les données sur les gains mensuels moyens des débutants et des expérimentés suivant chaque poste. Elles sont classées suivant un ordre décroissant pour les juniors.

Métier en informatique et télécommunication

salaire mensuel moyen (profil peu expérimenté ou junior) en francs suisses

salaire mensuel moyen pour les profils expérimentés en francs suisses

Manager de la qualité IT senior

10’007.—

10’236.—

IT Sourcing Manager senior

9’567.—

10’946.—

Data Scientist Senior

8’719.—

9’237.—

Process Manager

8’719.—

9’237.—

Responsable de la sécurité IT

8’155.—

8’986.—

Architecte informatique

7’358.—

10’791.—

Responsable de projet

6’913.—

10’329.—

Administrateur de base de données

6’886.—

8’261.—

Administrateur réseau

6’780.—

8’929.—

Consultant IT

6’624.—

9’609.—

Opérateur IT

6’198.—

6’328.—

Développeur d’applications

6’000.—

9’200.—

Gestionnaire d’applications

5’895.—

8’430.—

Ingénieur système

5’810.—

9’516.—

Administrateur système

5’742.—

8’366.—

       Collaborateur helpdesk

5’288.—

8’199.—

Technicien support IT

5 136.—

7’851.—

Business analyst

5’000.—

8’935.—

Pour certaines professions de l’informatique et de la télécommunication, le salaire varie en fonction du nombre d’années. Ainsi pour vous aider à prendre connaissance de ces informations, une classification a été faite pour distinguer les différentes rémunérations. Le tableau ci-dessous présente le salaire mensuel en francs suisses de 0 à 5 ans, 5 à 10 ans et 10 ans à plus.

Métier IT

Salaire brut mensuel en francs suisses 10 ans et plus

Salaire brut mensuel en francs suisses 5 à 10 ans

Salaire brut mensuel en francs suisses 0 à 5 ans

Chief Information Officer (CIO)

21 600.—

18 300.—

15 000.—

Directeur de l’IT

18 300.—

16 600.—

13 300.—

Gestionnaire de projet

13 300.—

10 000.—

8 750.—

Développeur software

10 000.—

7 500.—

5 800.—

Développeur web

7 900.—

7080.—

6 250.—

Développeur Front-end

7 500.—

6 600.—

5 800.—

Business analyst (ERP)

11 660.—

10 400.—

9 100.—

Administrateur de base de données

11 660.—

10 000.—

7 500.—

Administrateur système

10 000.—

8 300.—

6 600.—

Ingénieur système

11 660.—

9 100.—

7 500.—

Ingénieur sécurité IT

13 300.—

11 660.—

10 000.—

Ingénieur support

8 330.—

7 080.—

5 830.—

Data scientist

12 500.—

10 830.—

9 160.—

Spécialiste BI

13 300.—

10 830.—

9 160.—

Retenez que ces indications ne sont que des estimations et que selon les sources d’informations elles peuvent ne pas être identiques. Toutefois, elles vous aideront à avoir une idée de votre véritable valeur sur le marché de l’emploi. Les deux tableaux ne présentent pas en réalité le salaire selon l’expérience globale, mais plutôt suivant l’expérience dans la fonction occupée uniquement.

L’informatique regroupe également le secteur des sciences de données. Les rémunérations dans cette branche d’activité diffèrent de celles des autres métiers.


Salaire des métiers en sciences de donnée en Suisse

Avec l’avènement de l’intelligence artificielle et du big data, de nombreuses professions ont vu le jour dont les sciences de données. Au vu de l’ampleur des compétences requises dans ce secteur, les salaires fixés en Suisse sont particulièrement élevés et intéressants. Cette ressource proviendrait des études de Big cloud. Ainsi, le tableau ci-après donne une estimation des salaires moyens annuels en francs suisses et des bonus moyens perçus par les travailleurs en sciences de données.

Métiers en sciences de donnée

Salaires moyens annuels en francs suisses

Bonus moyens

Chief data scientist

200’000.—

18’000.—

Chercheur

180’000.—

18’000.—

Data architect

160’000.—

Senior data scientist

150’000.—

10’000.—

Ingénieur en machine learning

140’320.—

10’000.—

Data engineer

124’970.—

10’000.—

Data scientist

115’475.—

9’650.—

 

Salaire des ingénieurs en Suisse

Des recherches récentes ont prouvé que l’ingéniorat en Suisse est assez bien rémunéré. En plus, il est très facile de décrocher un emploi dans ce secteur, car les sociétés manquent énormément de personnels compétents. Si vous êtes un ingénieur à la recherche d’une nouvelle opportunité alors, n’hésitez pas à tenter votre chance. Le salaire brut moyen annuel d’un ingénieur tous secteurs confondus est d’environ 117 000 francs suisses. Cette information a été révélée après une étude portant sur plus de 3 000 ingénieurs et architectes travaillant dans le pays.

Cette valeur n’exclut néanmoins pas l’existence d’une différence salariale importante dans les métiers de l’ingéniorat. Ainsi, ce chiffre varie généralement en fonction de ces facteurs

  • Domaine d’intervention
  • Expérience
  • Spécialisation

En d’autres termes, un ingénieur en télécommunication ne perçoit pas nécessairement le même salaire qu’un ingénieur du bâtiment. Il existe un gros écart entre les montants figurant leurs chéquiers. Pour ce faire, l’idéal serait de ne pas fixer son salaire sur une base générale. En plus, le salaire moyen mensuel des ingénieurs a connu une augmentation de 1,5 % en comparaison de celui de l’année 2012.

3. Calcul de son salaire net en francs suisses à partir du salaire brut

La détermination du salaire net en suisse n’est pas une opération complexe. Il existe de nombreux sites de simulation pour avoir une estimation de votre gain net en considérant les différentes charges sociales imposées.

Notre calculateur gratuit vous permet d’évaluer votre salaire net en Suisse:


Salaire net en Suisse

Les charges salariales en Suisse sont assez modérées et n’affectent pas beaucoup les gains mensuels. Cependant, elles ne sont pas à négliger, il faut en tenir compte lors de la fixation de son salaire brut.

Par ailleurs, les travailleurs étrangers sont généralement soumis à des imports. Toutefois, le montant exigé varie selon son canton et son permis de travail. Pour avoir une estimation de son salaire brut, il est possible de se servir d’un calculateur de salaire net.

En effet, la demande en informaticien en suisse est assez présente. Professionnels comme débutants, tout le monde à une chance de se faire une place dans le marché de l’emploi. Vous avez la possibilité de bénéficier d’un salaire conséquent si vous appartenez à cette branche d’activité. Prenez donc le soin de bien identifier votre secteur d’activité si vous voulez prétendre à un salaire assez élevé.

Vous avez également la possibilité de calculer votre salaire net par vos propres moyens. Il vous suffirait de déduire du salaire brut, toutes les charges sociales prises en compte. Les expatriés ne subissent pas les mêmes impositions que les natifs de la Suisse. Cependant, les frais restent toujours avantageux par rapport aux autres pays. Votre salaire net est évalué suivant plusieurs facteurs comme l’âge, le canton ou le statut marital. Il est donc impératif de prendre connaissance des différents critères de fixation des charges sociales avant de calculer la valeur nette de votre revenu mensuel.

Bien qu’en Suisse, toutes ces contraintes sont exigées, de nombreuses personnes migrent vers ce pays, car les impositions sont relativement basses. En plus, le niveau de vie est bien plus intéressant.


Mode d’évaluation de l’augmentation des salaires

Les dernières publications des statistiques de l’OFS révèlent que de 2017 à 2018, les salaires nominaux en Suisse ont connu une hausse. Dans tous les secteurs d’activités et pour toutes les professions prises en compte, une augmentation de 0,5 % a été enregistrée. Cependant, la détermination du taux de la hausse salariale se fait en considérant également la croissance du pourcentage des prix à la consommation. Une fois que ces données sont incluses dans le calcul de l’évolution du salaire, sa valeur devient négative et s’estime à environ -0,4 %.

La formule de calcul de l’augmentation réelle est très simple. Elle représente la différence entre le pourcentage d’élévation du salaire et celui des prix à la consommation. Pour une hausse salariale de 0,5 %, si les prix à la consommation s’élèvent à 0,9 % alors votre revenu mensuel a connu une baisse de 0,4 % (soit 0,5 % – 0,9 %).

4. Salaire suisse des résidents étrangers et travailleurs frontaliers

Généralement, les travailleurs frontaliers ou les étrangers sont moins rémunérés que les résidents en suisse. Toutefois, ce paramètre n’est pas vérifié dans quelques secteurs d’activités où ils gagnent une somme plus intéressante.


Travailleurs frontaliers

Pour toutes les branches économiques, les personnes classées dans cette catégorie perçoivent un salaire brut moyen légèrement supérieur à 5’904 francs suisses. Cette valeur est néanmoins en augmentation depuis la publication de ces informations.

Pour les cadres frontaliers ayant les plus hauts niveaux de qualification, le revenu mensuel est estimé à 10’866 CHF. Les employés moyens par contre ont un salaire d’environ 40’395 CHF. Comparativement aux travailleurs résidents en Suisse, le paiement de ces deux qualifications est de façon respective 11’266 CHF et 4’811 CHF. La rémunération est donc largement supérieure.

Une exception se remarque uniquement dans 9 secteurs d’activité, où le contraire se produit. Voici un tableau de comparaison des salaires des frontaliers et des Suisses.

Secteurs d’activités

Salaire brut mensuel des frontaliers

Salaires bruts mensuels des Suisses

Administration publique, défense ; sécurité sociale

9 371.—

8 050.—

Production et distribution d’énergie

9 150.—

8 180.—

Cokéfaction ; industrie chimique

8 397.—

7 598.—

Assurance

9 446.—

8 580.—

Santé humaine et action sociale

7 062.—

6 447.—

Industrie pharmaceutique

9 910.—

9 084.—

Activité d’organisation associative et religieuse ; réparation des biens privés

7 827.—

7 229.—

Services financiers ; activité auxiliaire de service et d’assistances

9 730.—

9 142.—

Recherche-développement scientifique

8 769.—

8 540.—


Résident étranger

Le salaire moyen des résidents étrangers prend en compte le permis de travail suisse B, L et C. Pour les hauts cadres à des postes qualifiés, leur rémunération mensuelle est un peu supérieure à 12’750 francs suisses. Quant aux employés les moins qualifiés, ils ont un salaire particulièrement bas, soit 4’150 francs suisses.

Remarquez que les salariés étrangers à haute qualification sont légèrement mieux payés que les travailleurs Suisses qui perçoivent 11’266 CHF de salaire brut. Cependant, c’est l’inverse qui se produit avec les personnes occupant les postes moins élevés. Les résidents en Suisse gagnent en effet un revenu plus élevé, soit 4’811 CHF.

Tout comme les expatriés, le salaire brut des résidents étrangers est supérieur à celui des Suisses dans ces différentes branches.

Secteurs d’activités

Salaire brut mensuel des étrangers

Salaire brut mensuel des Suisses

Industrie pharmaceutique

10 530.—

9 084.—

Assurance

9 726.—

8 580.—

Services financiers ; activité auxiliaire de service fini et d’assistance

10 132.—

9 142.—

Recherche-développement scientifique

9 162.—

8 540.—

Activité telle que la juridiction, comptable, de gestion, d’architecture, d’ingénierie

7 891.—

7 646.—

Production et distribution d’énergie

8 425.—

8 180.—

Activités informatiques et services d’information

9 043.—

8 815.—

Autres activités scientifiques et technologiques

6 781.—

6 629.—

Industrie chimique

7 631.—

7 598.—

5. Salaire des femmes en Suisse

Sur le plan salarial, le cas de la Suisse n’est pas différent de celui des autres pays, pour ce qui concerne l’inégalité de traitement salarial entre les femmes et les hommes. L’écart entre les rémunérations des deux sexes varie généralement entre 20 et 60 %.

Une étude approfondie sur le sujet par l’Office fédéral de la statistique a permis d’obtenir plus de précision sur la marge salariale. Ainsi, le salaire moyen brut d’une femme est inférieur à celui des hommes de 15 % dans le secteur privé. Il est toutefois plus faible dans le secteur public soit 12,5 %.

Toutefois, cet écart peut être plus élevé selon les secteurs d’activités. Dans les services d’assurance ou financiers, la différence salariale dépasse les 33 %, 28 % en industrie textile et 23 % pour le secteur immobilier.   

6. Salaire en Suisse selon les cantons

Parmi les critères de détermination des salaires, interviennent également les cantons. La rémunération n’est pas identique au niveau de tous les cantons. Il est donc important de prendre en compte l’emplacement de votre entreprise de recrutement pour connaître les normes en vigueur.

Dans le nord-ouest de la Suisse et dans la région de Zurich, les employés sont plus favorisés. Les paiements mensuels pour une même fonction sont plus élevés comparativement au reste de tout le pays. À l’opposé, la zone Tessin est complètement défavorisée, le salaire moyen brut s’élève à environ 5’300 francs suisses. À Zurich par contre, cette valeur est équivalente à 6’560 francs suisses, ce qui constitue un écart assez important.

Cette différence provient principalement de l’imposition à la source. Dans chaque canton, les employés doivent reverser une taxe fixée selon les normes de la région. Seulement les résidents expatriés sont sujets à ce prélèvement qui s’effectue directement sur le salaire brut. Il faut noter que cette imposition est distincte des impôts prélevés par l’employeur. Les frontaliers possédant un permis B de résidence longue durée ou un permis L de courte durée ne sont pas concernés par cette facturation.

7. Salaire minimum (SMIC) suisse

Contrairement aux autres pays, en Suisse le SMIC n’est pas une valeur fixée et connue de tous. Il existe en effet plusieurs SMIC suisses en raison de quelques normes préétablies. Le SMIC est aussi un paramètre important à comprendre pour bien déterminer son salaire. Il convient donc de comprendre les normes en vigueurs selon la Convention collective de travail et les différents cantons.


SMIC selon la Convention collective de travail (CCT)

Certains métiers sont couverts par les CCT et possèdent un SMIC défini par l’organisation en fonction du secteur d’activité. De ce fait, la recrue doit vérifier que l’entreprise d’embauche est sujette ou non à une CCT. Si pour une branche donnée, toutes les sociétés sont obligatoirement couvertes par les CCT, une minorité d’entreprises fait exception à la règle. Quelques grandes compagnies seulement parviennent à se détacher de cette déclaration des CCT.  


SMIC selon les cantons

Le salaire minimum a été imposé dans certains cantons depuis quelques années. Ainsi, un SMIC a été défini à Neuchâtel en 2017 et à Genève en 2020. Durant la période des votations (Référendum), il a été retenu une rémunération minimum de 23 francs suisses pour Genève et 20 francs suisses pour Neuchâtel. Cette valeur sera néanmoins réévaluée annuellement selon les prix à la consommation.

En plus de ces différentes régions, les cantons tels que Tessin et Jura ont également fixé une valeur pour le SMIC des travailleurs de tous les secteurs.


Actualités et réformes sur le SMIC en Suisse

La question du SMIC pose de nombreuses polémiques dans le secteur de l’emploi. De nombreuses actions sont menées, dans le but de réformer le SMIC en Suisse.


Les nouveaux SMIC pour chaque canton

Le salaire minimum des travailleurs étrangers en Suisse est continuellement en pleine croissance ou en modification. Une réévaluation se produit sur le plan régional dans tout le pays. Ainsi, il serait judicieux de prendre en compte les nouvelles réformes pour mieux fixer son salaire brut.


SMIC Genève

Suite aux différentes votations, le salaire minimum fixé à Genève valait 23 francs suisses de l’heure, soit 4’068 francs de salaire brut mensuel. Ce SMIC représente la rémunération la plus élevée dans le monde. En euros, il est équivalent à 3’800 € pour 41 h de travail par semaine. En 2021, cette valeur a connu une augmentation légère pour passer à 23.14 francs par heure selon l’arrêté du Conseil d’État. Toutefois, cette élévation n’aura pas suffi pour satisfaire les syndicalistes. Ces derniers ont d’ailleurs lancé un recours en justice pour étudier le sujet.

Par ailleurs, le SMIC fixé à 23 francs par heure ne concerne que quelques secteurs. Les branches comme l’agriculture et la floriculture continuent de fonctionner avec un salaire minimum assez bas. Il équivaut respectivement à 17 et 15.60 francs suisses en 2021. Le syndicat dénonce également cette dévalorisation des cadres de ce secteur et espère obtenir un meilleur salaire.


SMIC Neuchâtel

Contrairement au canton Genève, les acteurs intervenant dans la détermination du salaire sont plus flexibles à Neuchâtel. Après plusieurs interventions des opposants, le Tribunal Fédéral a donné son accord pour un tarif s’élevant à 20 CHF par heure. Cette décision de la cour judiciaire suprême helvétique a été une opportunité pour tous les autres cantons qui ont pu réévaluer leur SMIC.

En 2019, les travailleurs neuchâtelois jouissent d’une augmentation légère du salaire fixé désormais à 20,02 CHF. Le secteur agricole reste, une fois de plus, défavorisé avec une valeur minimum de 17.02 CHF.  


SMIC au Jura

Le salaire minimum dans cette région est aussi de 20 CHF. Voté depuis 2013, il a été mis en application en 2018 et prend en compte les différentes branches économiques. Une particularité au Jura est l’inexistence d’un écart de salaire avec l’agriculture.

De même, cette imposition n’affecte pas les secteurs d’activités signataires d’une CCT (Convention collective de travail) possédant une déclaration de salaire chiffré. En effet, les salaires des contrats de travail-types sont les seuls à s’imposer. En revanche, pour définir le SMIC, le gouvernement se base sur l’évolution du marché de l’emploi, du coût de la vie et de la conjoncture.


SMIC au Tessin

Une augmentation salariale s’annonce dans cette zone pour les quatre prochaines années. Tout comme les autres cantons, le Parlement a approuvé un salaire minimum depuis 2015. Cependant actuellement, il reste plus bas que les autres et varie entre 18,75 et 19,25 francs suisses.

Mensuellement, cela correspond à une rémunération de 3’372 à 3’462 francs suisses. En plus d’être inférieure à la norme prévue, cette valeur change en fonction du métier et du secteur d’activité. Pareillement, en Jura cette imposition ne s’applique qu’en cas d’absence de mention salariale provenant de la convention collective.  

 

La question du partenariat employeur – employé sous pression

Les libéraux économiques et les petites collectivités d’entrepreneurs telles que le parti MCG considèrent le SMIC comme une offense envers le partenariat social actuel. De nombreuses entreprises ou secteurs d’activités sont couverts par le CCT et imposent un salaire minimum pour tous les travailleurs.

Selon ces partisans, cette initiative entrave le bon fonctionnement de l’économie suisse. Pour eux, le SMIC ne devrait pas être fixé par l’État, mais il doit être laissé à la charge du partenariat employeur/employé. Ainsi, le salaire minimum sera défini en fonction des réalités des différentes branches existantes.

Par ailleurs, le syndicat Unia juge que les Conventions collectives de Travail ne favorisent pas l’augmentation des salaires. En effet, ils remarquent que de leurs côtés, la majorité des négociations effectuées conduisent à des rémunérations comprises entre 3’900 et 3’200 CHF. L’inconvénient, c’est que le CCT ne couvre pas qu’une minorité, mais la plupart des travailleurs des cantons.

L’objectif du syndicat serait donc de mettre fin au statuquo en faisant migrer les actions salariales dans le secteur politique. Une forte mobilisation serait en cours, pour favoriser l’augmentation des salaires et l’indexation du SMIC. Entre les partenaires sociaux et les syndicats, bien malin qui dira en faveur de qui penchera la balance !

En conclusion, le salaire en suisse dépend de plusieurs facteurs d’influence. Pour évaluer votre salaire brut, vous devez prendre en compte le secteur d’activité, le sexe, le diplôme, le SMIC, les charges sociales, et votre lieu de résidence. Bien qu’il existe encore d’autres critères susceptibles d’affecter le montant de votre chéquier, ceux-ci sont les plus importants. En cas de doute, il est recommandé d’avoir recours à un calculateur de salaire brut mensuel. Vous pouvez également recourir à une personne occupant le poste qui vous est attribué dans la même zone territoriale.